RSS
RSS
Forum rpg fantastique se passant au japon féodal !

Partagez | 
 

 Miyamoto Rukina - Daimyo des Miyamoto

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Clan Miyamoto
Miyamoto Rukina
Age : 26
Messages : 136
Localisation : Hakune

Voir le profil de l'utilisateur http://reignofdynasties.forumactif.org/t31-miyamoto-rukina-daimy
MessageSujet: Miyamoto Rukina - Daimyo des Miyamoto   Dim 14 Juin - 22:28



Miyamoto



Nom : Miyamoto
Prénom : Rukina
Sexe : Féminin
Age : 23 ans
Clan : Miyamoto
Profession : Daimyo, leadeuse des Miyamoto
Armes : Naginata & Katana





Mystic Tatoo : Rukina a un don peu commun. Elle a la capacité de donner vie à tout encre déposé sur sa peau. Tout dessin représentés sur son corps peut être matérialiser et/ou prendre vie. Ses émotions jouent un grand rôle dedans. Cela affecte le résultat final. En effet, si Rukina est de bonne humeur elle contrôlera le résultat final et fera apparaître les choses comme elles se présentent sur son corps. En revanche, si elle est dans un jour maussade, les choses apparaitront de même, donnant des formes biscornus voir cauchemardesques. Cela fonctionne également sous les autres émotions : confuse, apeurée, amoureuse etc...

Mystic Eyes : Comme tout les Daimyos, Rukina possède un don héréditaire. Tout l'opposé de son ancêtre Ieyasu avec ses "yeux de la mort", la Miyamoto elle, a le don appelé "Mystic Eyes" qui a la capacité d'annuler toutes techniques lorsqu'elle regarde une personne dans les yeux. Ce don est passif et n'a pas besoin d'être activé.
NB : Don inutilisable en rp combat.





Rukina est une jeune femme japonaise de corpulence svelte et androgyne. Mesurant un mètre soixante trois pour une cinquantaine de kilos, elle se situe dans la moyenne des femmes de son âge. Sa peau blanche satinée, dégage une odeur de parfum de pruniers blancs apaisant. Ses traits sont fins et efféminés, donnant une première image non déplaisante au regard.
Elle a un visage ovale à la limite de la rondeur. Sur celui-ci, nous pouvons percevoir un nez fin et pointu ainsi que des yeux légèrement étirés, plutôt de forme amende et de couleur Lilas, même parfois gris clairs... on n'est pas totalement sûr de leurs véritables couleurs étant donné qu'ils donnent l'impression d'y changer constamment à chaque fois que l'on y dépose son attention. C'est un de ses atouts de charme et cela lui donne un regard assez envouteur. Sa bouche est pulpeuse et rosée, donnant un effet mordu continuellement.
Etant la leader des Miyamoto, Rukina se doit de donner une bonne image d'elle. C'est pourquoi, elle n'hésite pas à prendre soin de son corps et à se mettre en valeur. Ses longs cheveux d'un noir de jais aux reflets argentés, parfois lisses, parfois ondulés, sont toujours bien peignés. Il arrive qu'ils s'éclaircissent ou s'assombrissent en fonction des saisons et de la lumière. Vous ne la verrez jamais les cheveux attachés. Mis à part pour les grandes occasions. Cela lui donne une apparence rebelle, sauvage et même stricte, qu'elle cherche à mettre en avant tout en gardant son côté féminin. Vous comprendrez qu'à la tête d'une armée constituée principalement d'hommes et qui plus est, des guerriers, le moindre signe de faiblesse peut être problématique d'un point de vue hiérarchique. La jeune guerrière n'hésite pas à se maquiller par moment et à se mettre de l'essence de fleurs de différents arbres.
Côté vestimentaire, la descendante des Miyamoto porte différents vêtements en fonction des événements. A Hakune, vous la verrez avec principalement un hakama et un tissu de soie lui servant de haut. La jeune femme adopte ce style décontracté car elle s'y sent tout simplement à l'aise à la fois dans sa vie quotidienne ainsi que ses entrainements. Son côté un peu garçon manqué. Elle a principalement vécue avec des hommes, se qui a influencé ses préférences d'un point de vue vestimentaire.
Lors de cérémonies sérieuses ou festives, Rukina privilégie les kimonos ainsi que les vêtements plus traditionnels. Enfin, lors de ses divers déplacements sur l'ensemble du Japon et surtout lors des batailles, elle arbore avec fierté son armure et son kimono dorés et rouge pourpre, couleurs de sa famille depuis des générations.
En société, Rukina préfère porter des vêtements longs, cachant le plus de peau possible afin de ne pas dévoiler les innombrables tatouages lui recouvrant des parties de son corps. Ce sont des tatouages à l'encre de Chine qu'elle s'amuse à dessiner et à retirer à son gré.
Lors de ses déplacements, c'est bien entendu tout l'inverse, elle les laisse exposer, ne sait on jamais sur qui nous pouvons tomber...





Miyamoto Rukina est une jeune femme chaleureuse et pure. Elle cherchera toujours à venir en aide aux personnes qui en ont besoin et n'hésitera pas à punir l'injustice.
Etant la leadeuse d'un clan constitué principalement d'hommes et ayant grandie au milieux d'eux, elle a adopté un caractère fort et sait se montrer stricte lorsque cela s'avère nécessaire.
Durant ses longues années de formation au sein du clan, la jeune femme a su se constituer une carapace afin de ne pas craquer par moment. Ce qui peut laisser parfois prétendre qu'elle n'a pas d'émotions, ou donner une image mystérieuse de sa personne. Elle le sait et elle en joue.
Stratégique, Rukina sait mener ses hommes et prendre les décisions importantes. Mais il faut avouer qu'elle est encore maladroite sur ce point, c'est pourquoi elle n'hésite pas à faire appel à ses conseillers et ses généraux.
Pragmatique et charismatique, elle sait s'adapter à d'innombrables situations et arriver à atteindre ses objectifs soigneusement préalablement fixés.
De nature assez réservée, elle ne se dévoilera que très rarement lors d'une première rencontre. Très observatrice, elle étudiera avec attention ses interlocuteurs ainsi que ses ennemis avant de s'avancer, de s'exprimer et/ou de combattre.





Miyamoto Ieyasu était le descendant du clan Miyamoto, un clan très réputé pour leurs guerriers samouraïs et leur détermination lors des combats. Il fût nommé dirigeant du clan très jeune et entraîna ses troupes dans de nombreuses batailles. Son charisme ainsi que sa stratégie étaient ses compétences clefs qui lui permirent de remporter l'ensemble de ses batailles effectuées. Tous pensèrent cela, mais Ieyasu avait quelque chose de particuliers... c'était son don. Un don rare et unique appelé par beaucoup : Les yeux de la mort. Une capacité interdite qui permet de contrôler les esprits des adversaires en les regardant dans les yeux pour les pousser à se suicider. Un don héréditaire que le guerrier n'hésitait pas à utiliser pour arriver à ses fins.
C'est cela qui lui permit de remporter cette fameuse bataille, la bataille Sekigahara en l'an 1600 et en l'espace d'une journée, alors qu'il n'avait qu'une vingtaine d'années. A la suite de cela, l'empereur du Japon, admiratif face à tant de victoires, lui attitra le rang de Shôgun afin d'instaurer un équilibre de paix et ainsi, maîtriser le reste des Daimyo.
C'est donc en 1601 que Miyamoto Ieyasu devient le Shôgun du Japon. En échange, il signa un pacte avec l'empereur lui-même, lui interdisant d'utiliser son don. En effet, "les yeux de la mort" étaient beaucoup trop dangereux et l'empereur prit peur qu'Ieyasu l'utilise à des fins personnels, où sous le coup de la colère et l'emprise du pouvoir.

Durant tout son règne, Miyamoto Ieyasu instaura une hiérarchie stricte inspirée du bushidô. Il créa une police secrète, appeler les "Metsuke" afin de contrôler ce qui se passait au sein d'Edo. Sous les ordres du Metsuke, le Shôgun pouvait gérer les ninjas et ainsi, se débarrasser des personnes à soupçon. Le shôgun mit en place des accords commerciaux avec l'ensemble des clans du pays. Il était apprécié d'eux, même si beaucoup ne l'aimait pas. Les Uesugi était une famille beaucoup demandée par Ieyasu. Il était très proche du Daimyo, Togoro, avec qui il prenait souvent le thé.
De-même, Ieyasu échangeait énormément avec le clan Hôjô. Un clan reculé de tous dû à leur position géographique sur les îles Yamato, mais qui répondait toujours présent lorsqu'on avait besoin d'eux. Le shôgun a gagné pas mal de combats grâce à eux et à leurs samouraïs.
Le dirigeant d'Edo échangeait beaucoup avec le clan Ota également. Très religieux, il se rendait souvent à Tosa, priait ainsi que pour échanger sur son dieu : Ryu.
En 1610, après presque une décennie de règne, le clan Fujiwara attaqua Edo avec l'aide d'autres clans états. Fujiwara Kojiro était à leur tête avec son fils. Ieyasu l'avait pressentie depuis longtemps. Les Fujiwara étaient réputés pour leur perversité et leur jalousie. Il savait qu'ils ne désiraient qu'une chose : le pouvoir. Ce fût un coup d'Etat violent, coûtant la vie de milliers de personnes, militaires, civils et religieux compris. Ce n'est qu'arrivé face au shôgun, qu'on appelait "le Ryu" que Kojiro compris que le combat ne serait pas loyal. Il s'en moquait complètement.
Après s'être assuré que sa famille intime soit mise à l'abri, Miyamoto Ieyasu acceptait la fin de son règne. Il se redressa fièrement et attendit son verdict. Le pacte qu'il avait scellé avec l'empereur l'empêchait d'utiliser son don et donc de combattre. Le duel ne dura pas longtemps et Kojiro trancha la tête du Shôgun actuel d'un geste de katana bien placé. Il attrapa celle-ci, s'avança vers le balcon donnant une vue dégagée et la brandit en hurlant...
La femme de Miyamoto Ieyasu a pu s'échapper avec une poignée de Miyamoto grâce aux Hôjô. Le général avait pris des précautions et avait préparé une armée en plus, "au cas où". Il emmena la poignée de survivant au Sud du pays, le plus loin possible de toute cette violence et agitation. Il ne fallait pas que les Fujiwara les trouve. Il les emmena à Hakune, un petit village encore peu peuplé et les confia à Cho, l'ancien. La mère était enceinte et mit au monde une fille avant de rendre l'âme, blessée et fatiguée par le voyage. C'est à partir de là que les Miyamoto trouvèrent un nouvel endroit et commencèrent à se reconstruire...
---
Miyamoto Rukina naquit en 1647 dans le petit village d'Hakune. Elle ne connut pas la guerre, ni sa mère qui mourut à la suite d'une maladie lorsqu'elle n'était âgée que de trois ans. Elle fût élevée par Osugi ainsi que Cho, les deux anciens du village. C'est d'ailleurs ces derniers qui avaient choisi son prénom. Ils voulaient un prénom peu commun pour une personne qui était destinée à faire de grandes choses.
Durant ces années d'enfance, Rukina fût élevée dans la pure des traditions japonaise. Une formation à la fois féminine que masculine. Elle devait être parfaite lorsque le moment serait venu de la marier, tout comme elle se devait d'être à la hauteur lorsque le moment d'accéder au poste de Daimyo viendrait.
Lorsqu'elle était encore petite fille, le général Hôjô faisait souvent le voyage entre les îles Yamato et le village d'Hakune pour venir lui rendre visite. Il était même venu une fois avec un jeune garçon, à peine plus âgé qu'elle. Ils jouaient souvent ensemble pendant que le général Hôjô échangeait avec les anciens du village.
Les années passèrent et Rukina grandit, jusqu'à atteindre ses seize ans, l'âge adulte de cette époque. L'âge où l'on peut comprendre facilement les choses et que nous sommes apte à agir. Osugi et Cho l'épaulèrent et lui expliquèrent les responsabilités qu'un Daimyo avaient, mais surtout, la véritable histoire des Miyamoto ainsi que le coup d'état des Fujiwara. Rukina fût formée aux maniements du katana ainsi que de la naginata. Son maître d'armes lui dégotait justement un talent inné sur cette dernière arme, plus simple à manipuler pour une femme.

Quelques années s'écoulèrent et Rukina prenait plus confiance en elle. Elle s'affirmait, devenait de plus en plus stratégique. Lorsqu'une troupe de samouraï partaient en excursion, elle répondait présente pour les accompagner. Elle était en première ligne partout il le fallait. Elle venait en aide aux gens les plus démunies et proposait ses services de mercenaires en échange d'argent et de propagande.
C'est à l'âge de vingt ans qu'elle accéda au titre de Daimyo. Les anciens continuèrent de l'épauler et continuent toujours actuellement. L'héritière des Miyamoto était ouverte sur tout. Elle se promenait dans le village pour aller à la rencontre du peuple et s'intéressait à tout métier possible.
A l'âge de vingt-trois ans à présent, Miyamoto Rukina est devenue une Daimyo digne d'une Miyamoto. Son clan voit en elle l'élue qui a été choisi pour reprendre ce qui a été arraché. Pour cela, la recherche d'alliés est toujours d'actualité. Les anciens ont programmé un mariage avec le petit fils de l'ancien dirigeant des Hôjô afin d'agrandir leur troupe. Il faut à présent organiser les préparatifs et se diriger vers les îles Yamato.




Partie HRP
•Prénom (facultatif) : Ryu'
• Âge : 24 ans
• Profession (facultatif) : RH
• Comment ai-je connu le forum : Tout droit de ma tête.
• Des commentaires ? : Les gens ne votent pas assez !



Isy

_________________


Dernière édition par Miyamoto Rukina le Sam 24 Oct - 23:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clan Uesugi
Uesugi Ogun
Age : 25
Messages : 182
Localisation : Nagoya

Voir le profil de l'utilisateur http://reignofdynasties.forumactif.org/t14-uesugi-ogun
MessageSujet: Re: Miyamoto Rukina - Daimyo des Miyamoto   Lun 15 Juin - 22:52

Laissez moi vous souhaiter la bienvenue ô noble Rukina descendante du grand Ieyasu Miyamoto !

Au plaisir de traiter affaire avec vous, ou de croiser le fer. Nous verrons bien ce que réserve le destin =3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Miyamoto Rukina - Daimyo des Miyamoto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Les Techniques de Musashi Miyamoto
» [Validée]Musashi Miyamoto
» Rei Miyamoto
» Musashi Miyamoto, le Samouraï de Kumo.
» Défie du bretteur [Miyamoto, Rang B, Pirates + Révolutionnaires + Civils + CdP, Sauver une enfant]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reign Of Dynasties :: 
Bien Commencer
 :: Présentations :: Présentations validées :: Miyamoto
-