RSS
RSS
Forum rpg fantastique se passant au japon féodal !

Partagez | 
 

 Tashina Miyako, l'Oiran de Nagoya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Clan Uesugi
Tashina Miyako
Messages : 17
Localisation : Nagoya

Voir le profil de l'utilisateur http://reignofdynasties.forumactif.org/t102-tashina-miyako-l-oir
MessageSujet: Tashina Miyako, l'Oiran de Nagoya   Mer 25 Nov - 1:19



Tashina



Nom : Tashina
Prénom : Miyako
Sexe : Femme
Age : 25 ans
Clan : Uesugi
Profession : Oiran
Armes : son koto et deux saï okinawa






Le don de Miyako est à double tranchants –comme des milliers d’autres vous me diraient- il est aussi bénéfique que néfaste pour la jeune femme. Amplifié la répercussion d’un son est pour certains un don bien inutile, mais utiliser sur un instrument à cordes cela peut être aussi divin que fatale

Et c’est en pinçant d’une façon bien précise les cordes de son koto que Miyako peut jouer de son don, dans un cadre musicale les notes seront claires et veloutées remplissant la salle d’une mélodie tel que toute la pièce semblerait vibrée à chaque notes, mais si notre courtisane et en présence de personnes potentiellement dangereuses pour sa vie alors cette harmonie devient un requiem pour ses assaillants.


Notre corps réagit aux vibrations, les sons sont des vibrations qui sont identifié par l'ouïe et l'ouïe fait appel aux tympans et ça, juste cela offre un pouvoir certain à la jeune femme.

Les effets sur son adversaires sont physiques, mais uniquement internes, car ce sont les veines, nerfs et tissus nerveux qui sont visés, les dégâts sont dont invisibles à l'oeil nu même pour Miyako, qui ne fait que ressentir les points touchés sans en subir les véritables conséquences. Miyako se calque sur son propre corps pour en attaquer un et le fait d'être celle qui joue lui épargne d'être victime des mêmes séquelles que ses assaillants, les siennes sont également physiques, mais visibles, ça peut aller de la simple entaille à une blessure profondeur et plus que réelle avec ses handicapes et ses risques.

Les 13 cordes de soie de son koto ont à elles toutes l'ampleur de dégât d'une lame à double tranchants parfaitement manié, mais prise chaqu'une leurs tours les dégâts dépendent de la note produite et les sons ont une intensités infini entre ses doigts. Attention : chaque note est toujours plus dangereux que la précédente, surtout les silencieuses. La sensation de la section d'un nerfs ou d'une veine est l'équivalent d'une piqûre de moustique, discrète indolore, mais plusieurs sections calculer et profondes ou non sont comme une décharge électrique dans la zone visée,
désagréable et surtout handicapantes avec le temps voir mortel.

Ce requiem a aussi un autre prix que des séquelles physiques : l’ouïe et la mobilité de son interprète c’est-à-dire qu’après chaque amplification d’une note, d’un son voir même d’une mélodie sur une certaine durée Miyako peut se retrouvée réduire à l’état de sourde, ou encore dans l’impossibilité de faire usage de ses mains -principaux acteurs dans l’usage de son don- durant un temps indéfinis qui jusque-là varie entre 5 minutes et 6 heures. Les conséquences ne sont pas immédiate elles peuvent subvenir dans un lapse de 3 à 5 jours au-delà… qui sais ce qui lui arriverait.






Plutôt que de dire ce qu’est Tashina Miyako, disons ce qu’elle n’est pas :

Tashina-san n’est pas plus différentes que la plupart des femmes japonaises, des cheveux d’ébène, une peau laiteuse au possible et des yeux… rempli d’eau enfin cela dépend du point de vue certaines disent que c’est juste la lumière qui joue dans ses yeux, d’autres diront que c’est le reflet de son âme et moi j’assure que Tashina-san a bien des yeux bleu lagon et, vous quand pensez-vous ?

Elle n’a pas plus de forme qu’une autres, elle n’est pas plus svelte qu’une autre mais elle a ses longues jambes pour elle, et lors du dōchū elle est plus que jamais visible sur ses geta l’air dominante comme le soleil dans le ciel et froide comme la glace.

Tashina-san n’est pas marqué plus importante qu’une autre tayū, mais les traits fins de son visage et la longueur extravagante de ses cheveux on eut raison de ses concurrentes qui en viennent à assurer que les coiffures de la courtisane sont des perruques. Plus de doute elle ne peint jamais les parties découvertes de son corps laissant sa peau visible de tous et c’est là son charme une peau aussi blanche que du oshiroi.. Bien que lors des parades elle se pare comme toutes les autres questions d’esthétique.

Les mains de Tashina-san sont celles d'une artiste, ses ongles long et taillés en pointes à la manières des griffes d'un fauve pince les cordes avec autant d’efficacités que des grattoirs d'ivoire.

Tashina-san coût cher en tissu au seirō ses jambes doivent être couvertes et la mode change si vite, mais l’allure de notre tayū et si raffinée que les dépenses ne sont plus un problème elle se roule dans la soie, se pare d’or et se pavane avec des fourrures de tous types… Une véritable diva ! Mais notre douce oiran et plus adepte des furisodes discret une fois seule elle laisse ses cheveux chuté jusque sous ses fesses couvre ses pieds et s’enferme seul dans une pièce à l’inverse de pouvoir sortir hors du kuruwa.

Enfin cette femme et à l’image de sa profession envoûtante et désirable, mais pas toujours….





« C’est une femme de caractère c’est un fait ! »

« Une femme bien trop souvent sure d’elle ! »

« Si elle n’était pas une des oirans les plus en vue je lui trancherai la gorge à cette hashi-jō non cette yūjo ! »


Vous l’aurait compris Miyako n’est pas une simple courtisane en règle avec les traditions du quartier des plaisirs de Nagoya, elle est comme le vent, l’eau c’est une tempête qui frappe chaque hommes qui la convoite et qui fait enragé chaque femmes qui la jalouse.

Miyako est consciente qu’elle à un charme certains, mais elle sait aussi qu’elle n’est pas unique et cela lui déplait, elle veut tous les clients les plus prisés  qu’ils soient tsu, shirōto ou encore yabō elle ne veut pas être la seconde du dōchū, elle a besoin du regard de tous sur elle c’est une petite excentrique narcissique il n’y a pas de doute à cela.

Tashina-Oiran n’est pas une mauvaise personne du moins face à ses clients, elle est douce, attentionnée, affectueuse et très « prude » mais surtout une flatteuse invétéré, elle murmure de merveilleux mensonges au creux de votre oreilles, vous avez entendu dire qu’elle avait trouvé un amant ? Elle vous murmurera qu'elle ne dénoue pas son obi par signe d'affection et de respect en vers vous, on vous assure qu’elle s’est un jour découverte dès la première rencontre ? Elle chuchotera que vous avez été le premier qu'elle a volontairement salué.

Ce n’est pas une épouse, ni une geisha, mais une femme qui vend son corps et sa culture aux hommes. C'est une courtisane. Elle ne s’attache pas ou alors très rarement et dans ses cas de figure là le mensonge est un blasphème à ses oreilles et du poison dans son cœur.

Tashina-Oiran est une femme passionnée qui une fois en amour ne verra plus que l’être aimé, mais dans sa condition elle ne peut exposer son cœur et aime dans l’ombre jusqu’au départ e son amant, c’est une femme seule dont le cœur sera capturer par l’argent d’un riche dignitaire qui l’aurai jugé assez bien pour être sienne. Dans ces moment-là elle envie les geishas et leur danna, ils sont plus libre que n’importe qui dans le kuruwa selon elle.

Miyako n’est pas stupide. L’importance d’une courtisane se trouve dans sa culture : de la langue, de l’histoire, ses connaissances littéraires et surtout sa calligraphie car une courtisane avec un calligraphie digne d’un écrivain peut se faire pardonner un maigre niveau en musique, mais une virtuose du shamisen à la calligraphie désastreuse et sans harmonie est une honte, alors oui Miyako n’est pas stupide, elle a reçu la même éducation qu’une dame de la noblesse et c’est d’ailleurs souvent source de confusion.






Fumer la pipe, boire du saké, se rouler dans la soie, pratiquer le koto et le shamisen.

Fumer la pipe, boire du saké, se rouler dans la soie, pratiquer le koto.

Fumer, Soie, Boire, Pratiquer.

Pratiquer ? Plutôt fumer oui.


Sa vie tourna vite à cela : être dans une pièce, à s’occuper sans jamais regarder par la fenêtre au risque de voir la vie au-delà des murailles. Son koto sur les genoux, Miyako joua le premier air qu’elle avait appris : les quatre saisons de Kyoto- l’hiver.

C’est à cette même saison qu’elle arriva dans le seirō, trainé par sa grande tante qui attendait un enfant et n’avait plus de temps à consacrer à l’enfant d’une autre. 10 ans, c’est l’âge auquel elle devint la kamuro d’une hachi-jōro, une courtisane de deux rangs en dessous des oirans. Elle ne l’appréciait pas, grossière, toujours en train de boire et surtout vaniteuse comme un porc, Miyako se réjouit lorsqu’elle fut achetée par un notaire pour une poignée d’or, la maison n’avait pas été très regardante, car c'était une courtisane sans manière, qui à cause d'une heure de gloire passée ne voyait pas plus loin que son nez. Miyako l'eut en horreur jusqu'à présent, car elle craignait qu'un jour elle lui ressemblerait.

Au début du prinptemps, alors qu'elle entamait sa deuxième années dans la « maison vertes », le gérant plaça Miyako sous la tutelle d'une oiran en fin de carrière, qui ne pourrait plus rien faire pour le seirō à l'approche de ses 56 ans. C'était une vieille femme très ronchonne, qui dès qu'elle vit Miyako la força à ce déshabiller et ce rhabiller, jusqu'à ce que l'enfant sache comment faire son obi, porter son kimono avec délicatesse et rapidité : seule. Elle l'a fit portait des geta d'acier et porter des paquets pendant des heures dans tout l'hanamachi, la jeune kamuro la décrivait comme une sorcière à ses camarades, et comme une vipère auprès du propriétaire qui rigolait de bon coeur, mais cette oiran fut comme une sauveuse pour la jeune fille, elle qui redoutait un jour de devoir revêtir le kimono bleu. Comme une yūjo. Comme une prostituée.

Elle apprit tout ce que sa nee-san pouvait lui apprendre, le port de tête, le comportement face à un homme, puis face à une femme, les clés d'une bonne tayū et surtout : comment conservé sa virginité à la façon d'une geisha. Son apprentissage fut plus intense à cause de son retard de deux ans sur les autres, mais jamais Miyako-chan ne renonçant alors jusqu'à s'endormir sur son koto et lutter pour dormir sur son repose-nuque.

L'été de ses 15 ans apporta la bonne humeur dans le seirō et notre apprentie oiran –devenue shinzou- travailla son hachimonji, la manière de marcher d'une oiran, elle le travailla pendant près de trois ans, et lors de sa 18ème années, participa au tsukidashi puis par la suite commença à s'occuper seule de ses clients, elle rencontra le même succès que la courtisane dont elle fut la kamiro, mais elle se centra sur son apprentissage de la danse et du koto, apprentissage lors duquel elle découvrit l'importance de son don, et en fit usage pour être promut kōshi-jōro, pour pouvoir -ensuite- s'imposer dans le seirō , puis dans tout l'hanamachi en représentant sa « maison vertes » au dōchū, la parade des plus belles oirans, elle parada avec fierté son nom sur la lanterne blanche, et les murmures sur son passage, elle était à la fin de la parade, mais ne se découragea pas se jurant un jour d'être celle qui ouvrirait le pas aux autres. 

À l'automne de ses 20 ans Tashina-Oiran vit sa nee-san la quitter après la dernière note des quatre saisons de Kyoto. La jeune oiran qu'elle était se referma sur elle même, refusant de prendre de nouveaux clients autre que des tsu, car elle n'avait pas le coeur à la fête, mais elle fut aussi vite rattraper par la concurrence, et se fondit coeur et âme dans son travaille ne voulant pas déshonoré sa nee-san.

À l'hiver de ses 23 ans, devenu la tayū la plus fortunée du seirō sans -jusque-là- avoir eu à faire appel à ses attributs intimes, elle fut surnommée La Tayū au koto par l'hanamachi et l'Oiran de Nagoya par les habitants de la capitale.





Partie HRP
•Prénom (facultatif) : Nous allons diiire Ludivine ?
• Âge : 17 ans
• Profession (facultatif) : Lycéenne en deuxième année de bac hôtelier
• Comment ai-je connu le forum : Bah j’ai perdu le numéro, mais au dos y avais l’adresse du forum c’est un signe, non ?
• Des commentaires ? : *agit sa pipe* Avez-vous du tabac sur vous ?



Isy


Dernière édition par Tashina Miyako le Mar 14 Juin - 13:48, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clan Miyamoto
Miyamoto Rukina
Age : 26
Messages : 136
Localisation : Hakune

Voir le profil de l'utilisateur http://reignofdynasties.forumactif.org/t31-miyamoto-rukina-daimy
MessageSujet: Re: Tashina Miyako, l'Oiran de Nagoya   Mer 25 Nov - 10:30

Salut Sayuri ! ... je veux dire Miya-chan ! et sois la bienvenue sur RoD ! Smile
Notre première Oiran !! enfin une profession originale sur le forum x) c'est Ogun qui va être content !

Encore un don avec un instrument ! j'ai ma petite idée sur qui est-ce qui t'a montré le forum.
En tout cas si tu as des questions n'hésite pas ! ^^ et bon courage pour la fin de ta fiche qui a l'air déjà très prometteuse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clan Uesugi
Tashina Miyako
Messages : 17
Localisation : Nagoya

Voir le profil de l'utilisateur http://reignofdynasties.forumactif.org/t102-tashina-miyako-l-oir
MessageSujet: Re: Tashina Miyako, l'Oiran de Nagoya   Mer 25 Nov - 18:53

Merci à toi Mulan... Enfin je veut dire Ruki-chan ^^

Ma fiche est fini en esperant qu'elle te (vous) plaira Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clan Miyamoto
Miyamoto Rukina
Age : 26
Messages : 136
Localisation : Hakune

Voir le profil de l'utilisateur http://reignofdynasties.forumactif.org/t31-miyamoto-rukina-daimy
MessageSujet: Re: Tashina Miyako, l'Oiran de Nagoya   Mer 25 Nov - 22:16

Mulan ? Oo non moi c'est plutôt Daenerys version asiat' !

Pour ton don, tu ne détailles pas les conséquences de celui-ci sur tes ennemis. Okay, ça devient "un requiem pour ses assaillants", mais ça fait quoi exactement ? Ont-ils un état de stresse ? cela provoque t-il des séquelles physiques ? à détailler pour moi ! car trop flou pour le moment, je ne peux donc pas encore le valider Smile

Concernant l'histoire, il y a quelques fautes de syntaxe qui rende la lecture et la compréhension de celle-ci difficile... je t'avoue que je n'ai pas tout compris (et pourtant je l'ai relu 3 fois).
Juste quelques fautes à corriger et quelques passages à rectifier, notamment "C’est la saison à la qu’elle est ai arrivé dans le seirō," et ça sera good pour moi, concernant l'histoire.

Je te laisses apporter les modifications et me prévenir dès que c'est terminé Wink
Bon courage !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clan Uesugi
Uesugi Ogun
Age : 25
Messages : 182
Localisation : Nagoya

Voir le profil de l'utilisateur http://reignofdynasties.forumactif.org/t14-uesugi-ogun
MessageSujet: Re: Tashina Miyako, l'Oiran de Nagoya   Mer 25 Nov - 22:23

Salut à toi !
Super je vais avoir des gens qui animent mes quartiers ! =D

Je n'ai pas grand chose à dire de plus que Ruki, j'ai bien aimé ta présentation même si des fois tu as oubliée des E à la fin de certains mots, des petites fautes d’inattention ^^
Il doit manquer aussi quelques fois des virgules, bon ok moi j'en abuse et j'en met trop, mais je trouve des fois tes phrases trop denses.
Sinon pour moi tout beigne ! *panda*

Juste une question, j'ai pas compris le "Bah j’ai perdu le numéro, mais au dos y avais l’adresse du forum c’est un signe, non ?" x)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clan Uesugi
Tashina Miyako
Messages : 17
Localisation : Nagoya

Voir le profil de l'utilisateur http://reignofdynasties.forumactif.org/t102-tashina-miyako-l-oir
MessageSujet: Re: Tashina Miyako, l'Oiran de Nagoya   Jeu 26 Nov - 22:50

UP DATE CHEF !

Autant pour moi Daenerys Razz

J'ai apporté les modifications demander, et certaines "amélioration" qui ne changent rien à l'histoire bien sûr.

Par contre pour le don j'ai voulu développer, mais pas trop histoire de garder le reste pour moi ^^
Et pour te répondre Ogun-san c'est ma façon de dire que c'est le fruit du hasard xD
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Empereur du Japon
Messages : 53

Voir le profil de l'utilisateur http://reignofdynasties.forumactif.org
MessageSujet: Re: Tashina Miyako, l'Oiran de Nagoya   Ven 27 Nov - 16:55

Bonjour dame Tashina et soyez la bienvenue sur RoD.

La présentation est complète. Cependant, le don ainsi que ses effets posent problème :
- Miyako peut donc, à l'aide des sons/vibrations faites sur son instrument, attaquer directement les tissus veineux, les tympans, les nerfs de ses adversaires + voir les effets que cela produit.

Cela nous fait 2 dons en 1, je ne peux malheureusement pas l'accepter. Seuls les Daimyo peuvent posséder deux dons, il va falloir choisir entre les effets physiques ou la vision.

- Attaquer sur des points vitaux directement restent assez abusés. Nous pouvons l'accepter étant donner que Miyako peut le provoquer qu'en jouant. En revanche, elle subira les mêmes symptômes que ses adversaires vu qu'elle est elle-même exposée aux propres vibrations.

Je vous laisse choisir entre les deux dons et reviendrai vous valider une fois fait.

Bon courage pour la finalisation de votre présentation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clan Uesugi
Tashina Miyako
Messages : 17
Localisation : Nagoya

Voir le profil de l'utilisateur http://reignofdynasties.forumactif.org/t102-tashina-miyako-l-oir
MessageSujet: Re: Tashina Miyako, l'Oiran de Nagoya   Ven 27 Nov - 18:01

Les remarques ont était prises en comptes et les modifications apporter en espérant que cela répondra à vos demandes

bonne soirée :p
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clan Miyamoto
Miyamoto Rukina
Age : 26
Messages : 136
Localisation : Hakune

Voir le profil de l'utilisateur http://reignofdynasties.forumactif.org/t31-miyamoto-rukina-daimy
MessageSujet: Re: Tashina Miyako, l'Oiran de Nagoya   Ven 27 Nov - 19:28

Re Miyako-chan !

Pour moi c'est okay !
Le don de ton personnage est plus compréhensible.
Comme indiqué, il subira les séquelles (moins poussés que ses ennemis), mais plus ou moins graves selon la durée de l'utilisation.

Je te souhaite une nouvelle fois la bienvenue sur le forum. En espérant que tu t'y plairas ! Smile

Présentation validée.

A bientôt dans le rp,

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Tashina Miyako, l'Oiran de Nagoya   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tashina Miyako, l'Oiran de Nagoya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [L-7] Une première impression
» L'Oiran Lady Ifa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reign Of Dynasties :: 
Bien Commencer
 :: Présentations :: Présentations validées :: Uesugi
-