RSS
RSS
Forum rpg fantastique se passant au japon féodal !

Partagez | 
 

 Bashôsen Tomoe, l'Onmyoji [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Clan Uesugi
Bashôsen Tomoe
Messages : 33

Voir le profil de l'utilisateur http://reignofdynasties.forumactif.org/t37-bashosen-tomoe-l-onmy
MessageSujet: Bashôsen Tomoe, l'Onmyoji [Terminée]   Mer 24 Juin - 16:27



Bashôsen



Nom : Bashôsen
Prénom : Tomoe
Sexe : Femme
Age : 25 ans
Clan : Uesugi
Profession : Onmyoji
Armes : Tessen, tanto





Tomoe possède le don de guérison. En effet, lorsque la Lune vient remplacer le soleil, la jeune femme peut soigner tout être qu'elle touche. Malheureusement, cela n'est pas sans risque, puisque son œil droit se noircit et sa pupille se rougie, la mélanine contenue dans ses yeux se détruisant pendant l'utilisation, la rendant provisoirement aveugle de cet oeil et lui donnant maux de tête et à ce dernier pendant la création de mélanine. L'intensité des douleurs dépend de ce qu'elle doit restaurer. Une personne mourante ou trop gravement blessée se verra seulement soulagée de ses douleurs. Le pire étant arrivée pour Tomoe, celle-ci en a perdu la couleur de ses cheveux et a vu la couleur de ses yeux devenir dorés.
La demoiselle possède également la faculté de savoir prédire le temps ainsi que protéger les êtres des esprits grâce à des sceaux.





Marchant simplement sur les planche de bois de sa maison, une silhouette se laisse distinguer. D'environ un mètre soixante cette dernière paraît pourtant ne pas provenir de ce monde là. La première chose que l'on distingue, c'est sa chevelure. Une chevelure semblable à la Lune. Elle se balance au gré des mouvement de sa propriétaire. Ils sont néanmoins emprisonnés dans un étau de tissu semblable à ses propre cheveux. Des rubans rouges égaient cette chevelure de leur présence, s'enroulant et formant une boucle sur le tissu pour éviter qu'il ne glisse. Etrangement, les mèches parcourant le dessus de son crâne sont coupées court même si deux d'entre-elles sont suffisamment longues pour venir manger une partie des joues de la demoiselle, remontant brusquement pour finalement encercler son crâne et cacher son front alors qu'une mèche au milieu de celui-ci vient rendre une forme de pique.

S'arrêtant calmement, le visage de la demoiselle se tourne vers l'astre lunaire. La lumière se posant sur le faible pourcentage de peau visible qui la rend encore plus irréelle tant elle se montre immaculée et sans aucune trace de cicatrice, à part peut-être cet étrange tatouage sur la moitié de sa joue droite, formant comme une queue de serpent, venant poursuivre sa course sur le cou de la demoiselle et disparaissant sous ses vêtements. Devenue plus faible à cause de son utilisation abusive de son don, la jeune femme porte souvent sur son épaule une ombrelle pour se cacher de l'astre solaire et ainsi éviter les brûlures.
Ses yeux sont dérangeants pour beaucoup, d'un doré mystique, lorsque la nuit tombe, ils paraissent s'envelopper et montrer une facette reptilienne, bien que cela ne soit que purs rumeurs qu'elle-même s'amuse à entendre. Sur ses paupières et sur le bord de ses yeux, elle dépose souvent une marque rouge, attirant le regard. Ses sourcils quant à eux, cachés par ses cheveux, ne sont que des points se situant au commencement de ces derniers. Son nez est fin et droit alors que ses lèvres ne semblent pas se montrer charnues mais seulement rosées, laissant s'échapper un soupire avant de rediriger son visage arrondi vers le chemin qu'elle empruntait précédemment.
A vrai dire, Tomoe sait pertinemment que son apparence peu en dérouter plus d'un, mais elle s'en fiche. Ce n'est pas avec sa beauté qu'elle peut aider le peuple mais bien avec ses capacités.

Alors qu'elle reprend sa marche, laissant la trace de son tatouage amener l'oeil vers le col de son kimono. Un uniforme que chaque Onmyoji de son clan porte en signe d'adhésion.  Le kimono qu'elle arbore est blanc aux manches longues. Ses pas permettent de voir une partie de ses chevilles recouvertes de chaussettes tout aussi immaculées et des getas noires de 5 cm. Sur ces vêtements, elle porte un surplis noir aux bordures rouges laissant le col dégagé.

Elle tapote alors son menton avec son éventail fermé, d'une couleur sombre dans sa main gauche. Bien que gauchère de naissance, cette dernière a dû agir en tant que droitière,  montrant autant de grâce et de facilité dans ses gestes qu'ils soient d'une main ou de l'autre. Il est d'ailleurs difficile de voir son deuxième tessen sur ses vêtements, ainsi que son tanto. Malgré tout cela, il se dégage d'elle une sensation de tranquillité,  Sa main se posa au niveau de celui-ci alors que de l'autre, elle fit coulisser l'ouverture de sa chambre, la refermant derrière elle.





Cette jeune femme pourrait apparaître comme une simple demoiselle, sans aucun soucis, vivant sa vie comme elle vient, sans se préoccuper de demain. On pourrait presque croire qu'elle se fiche outrageusement de ce qui se passe autour d'elle, mais c'est une tout autre vérité qui se révèle. D'ailleurs elle garde souvent et lorsqu'elle le peut, une attitude stoïque, qui la poussera à accepter tout les événements qui pourraient lui arriver, même les plus étranges. Cette façon de faire lui est souvent reprochée par ses proches, puisque celle-ci l'entraine à « oublier » sa propre personne pour les autres, même si cela lui permet d'affronter des évènements et de les accepter plus facilement et plus rapidement que les autres, même si elle en est la victime. Ce qui est déstabilisant en sachant qu'elle n'aura aucunement peur de mourir ou d'affronter certains problèmes en sachant qu'elle peut y laisser facilement sa peau. Cela n'est pas au point d'être réellement suicidaire, elle ne le fait pas parce qu'elle recherche la mort, mais bien pour les autres.
Bien que son rôle d'Onmyoji soit utilisé par les nobles, la jeune femme ne se dérange pas pour descendre aider le peuple et tenter de les soulager de quelques maux sans chercher un quelconque remboursement ou reconnaissance.

Tomoe pourrait être le genre de personne à casser la vision que l'on pourrait se faire de quelqu'un de la religion. Sans aller blasphémer, la jeune femme n'aura pas peur de donner son point de vue comme il vient,tout en restant polie. Femme instruite dans certains domaines comme celui de la stratégie ou de ceux de l'onmyodo, elle n'appréciera pourtant pas regarder un combat ou voir le sang couler.
Assez tête en l'air, lorsqu'elle est perdue dans ses pensées, il n'est pas rare de la voir tapoter son tessen contre son menton, le regard dirigé vers le ciel ou sur l'objet de ses réflexions.
Son rôle de femme l'a obligé a apprendre les bases comme la danse, la musique en particulier le koto qu'elle affectionne tout particulièrement ou même le chant.

Elle n'est pas douée pour ce qui est de donner de l'affection pour autrui, préférant simplement sourire ou tapoter son éventail sur la tête d'un enfant. Tomoe aura beau chercher, les mots réconfortants et l'instinct maternel ne sont visiblement pas prévu dans sa matière grise. Elle ne fait confiance que rarement, préférant garder ses propres soucis et son histoire personnelle pour elle-même. Blessée et fragile, elle montre sans cesse un sourire pour faire oublier cet état de fait et faire passer les autres avant.





Son père, l'ancien chef de famille était quelqu'un de respecté, quelqu'un sur lequel même les nobles les plus réticents faisaient confiance. La jeune Tomoe a toujours vu son géniteur comme la personne à idolâtrer, celui qui malgré son rôle avait su passer du temps avec sa fille pour lui instaurer les bases de l'onmyodo et ainsi lui permettre de lui succéder. Il ne souhaita pas d'autres enfants, sa femme, trop fragile au niveau de sa santé, ne pourrait supporter une seconde grossesse sans y perdre la vie. Et malgré le mariage arrangé entre lui et elle, il avait malgré tout développé si ce n'était de l'amour, de l'attachement pour ne pas aller trouver une concubine pour lui enfanter un mâle. On la tatoua d'ailleurs du symbole de sa famille, présent sur sa joue et le reste de son corps, bien que camouflé.

Bien que la jeune fillette ne suivait pas son père lorsqu'il allait aider les nobles, elle continuait de s'entrainer à la confection de sceaux et en divination ainsi qu'en astronomie. Lorsqu'elle le pouvait, elle descendait dans le village pour donner les prévisions et ainsi permettre aux villageois d'avoir de meilleures récoltes et ainsi prospérer.
Elle appréciait tout particulièrement l'astronomie, connaître le placement de cet univers céleste. Mais ce qu'elle aimait plus que tout, était de pouvoir contempler la Lune à sa guise. Comme attirée par celle-ci. Il n'était pas rare de la voir sur l'herbe, allongée sur le sol, immobile et rester là pendant un long moment.

C'est à l'âge de 8 ans qu'on lui offrit son Tessen et le deuxième l'année d'après, ils ressemblaient à des éventails normaux, bien qu'en réalité ils soient fait en métal tranchant. Pourquoi ? Un onmyoji doit être capable de se défendre contre tout les imprévus, qu'ils soient mystiques ou physiques. C'est ainsi que l'on apprit à s'en servir, bien que le résultat ne ressemble plus à une danse mortelle qu'à un enchainement de postures. La demoiselle reçut de sa propre mère son tanto qu'elle dissimula sur elle, comme la plupart des jeunes femmes faisait en ville.

Son père commença à l'initier à l'âge de 12 ans à tout ce qui était commandement de la famille. Tomoe elle, ni voyait la rien d'autre qu'un apprentissage nouveau et prit plaisir à le faire en compagnie de son père. Pourtant celui-ci commença à tousser, de plus en plus fréquemment et sa fille ne parvint jamais à l'accompagner dehors en pleine nuit pour tenter de le soigner. En effet, la jeune fille à présent âgée de 14 ans avait hasardeusement trouvé son don en récupérant un pauvre chat qui s'était fait blesser par un autre. Celui ci avait alors retrouvé sa vigueur et s'était simplement enfui en la griffant, mais elle n'eut pas la chance de se faire soigner.
Tomoe essaya alors sur des blessures légères, d'abord sur de simples enfants trainant dans les rues. Mais à force, la douleur se ressentit bien plus qu'elle ne l'aurait dû et une goutte de sang coula sur sa joue pour venir s'échouer sur le sol. La jeune fille passa le dos de sa main sur ce qu'elle sentait couler avant de fixer bêtement la trace rougeâtre sur sa main. Elle remarqua également une baisse subite de la vision sur le côté droit en concluant facilement que c'était son don, espérant néanmoins que ce ne soit as définitif. Lorsqu'elle rentra chez elle et s'observa, l'onmyoji en herbe ne put s'empêcher de regarder sous tout les angles cette œil étrange qui venait de se mettre en place. Malgré cela, elle préféra ne pas en parler et éviter d'inquiéter son entourage, paliant son manque de vision avec sa connaissance des lieux.

Lorsque le lendemain, en se levant elle aperçut son œil et sa vision normale, elle soupira de soulagement avant de reprendre ses activité habituelles. Elle continuait de d'aider dans la demeure la journée. La nuit était simplement consacrée à l'aider des villageois, dans la mesure du possible, bien qu'il n'était pas rare qu'elle aide jusqu'à se frapper la tête contre un mur tant la douleur était forte.

Cela dura un an, un an avant que son père ne tombe mortellement malade. Il n'allait pas tenir bien longtemps, pourtant, il ne laissa pas la tristesse transparaitre sur son visage alors que sa femme et sa fille était présent. La nuit tombée, et sans son consentement, la jeune fille attrapa l'une de ses mains, espérant le soigner comme elle l'avait fait tant de fois auparavant. Elle savait que si elle n'y arriverait pas, alors c'était peine perdu, qu'il ne verrait pas le prochain matin. Elle soupira donc, sentant déjà son œil verser une larme de sang. La jeune onmyoji continua malgré la douleur, s'efforçant de ne pas lacher la main et de retenir les quelques plaintes venant de sa tête et de son œil. Le sang se mêla aux larmes, alors qu'elle sentait la pression sur sa main s'affaiblir. Posant son regard sur le mourant, elle ne le vit qu'à moitié, l'autre ayant déjà utilisé le maximum. La jeune fille l'attrapa délicatement avant de le serrer contre elle, la douleur était insupportable pourtant elle ne lâcha pas. Et ne parut pas se rendre compte du changement de couleur s'opérant sur ses cheveux et ses yeux.
Elle resta là, sentant malgré tout ses effort le poids devenir plus grand et savoir qu'il n'y avait plus rien à faire à part attendre et espérant le faire partir sans souffrance.

Sa mère, bien que fragile, fut là à son réveil. Un drap avait été posé sur la tête du défunt, et des bandages avaient été enroulé autour de la tête pour cacher son œil droit. La douleur encore trop présente étourdit Tomoe, qui du se tenir pour se redresser. Elle s'approcha de sa mère qui l'entoura dans une embrassade où les larmes et les sanglots remplacèrent le silence.
L'enterrement se fit dans le plus profond respect. L'on attendit un an avant de placer Tomoe à la place de son père, qui ne souhaitait qu'elle pour reprendre le flambeau de la lignée des Onmyoji. Depuis, elle balance entre son activité de prêtresse et celle de guérisseuse, tentant de donner une bonne image de sa famille à travers le pays.




Partie HRP
•Prénom (facultatif) : Tomoe suffira
• Âge : 20 ans
• Profession (facultatif) : Encore en étude pour un moment
• Comment ai-je connu le forum : Par hasard
• Des commentaires ? : Pas vraiment pour l'instant



Isy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clan Uesugi
Uesugi Ogun
Age : 25
Messages : 182
Localisation : Nagoya

Voir le profil de l'utilisateur http://reignofdynasties.forumactif.org/t14-uesugi-ogun
MessageSujet: Re: Bashôsen Tomoe, l'Onmyoji [Terminée]   Sam 27 Juin - 10:25

Bienvenue à toi sur Reign Of Dynasties !

Je précise juste que les sceaux et les prédictions ne seront utilisables seulement qu'en rp quotidien et non en combat.
Le staff suivra ton don de guérison et se donne le droit t'intervenir en cas d'anti jeu ou d'abus.

Voilà, ces modalités passées je n'ai rien à redire, la présentation m'a plu et été agréable.
J'espère que tu te plairas au sein du futur clan qui gouvernera ce pays en déclin !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clan Miyamoto
Miyamoto Rukina
Age : 26
Messages : 136
Localisation : Hakune

Voir le profil de l'utilisateur http://reignofdynasties.forumactif.org/t31-miyamoto-rukina-daimy
MessageSujet: Re: Bashôsen Tomoe, l'Onmyoji [Terminée]   Dim 28 Juin - 17:02

Bienvenue sur RoD Tomoe !

Personnage très original et intéressant. Hâte de le voir en action dans le rp ! Smile

En espérant que tu t'amuseras parmi nous. N'hésite pas à participer au flood.

A bientôt dans le rp.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clan Fugiwara
Fujiwara Aizen
Age : 24
Messages : 80

Voir le profil de l'utilisateur http://reignofdynasties.forumactif.org/t12-fujiwara-aizen-termin
MessageSujet: Re: Bashôsen Tomoe, l'Onmyoji [Terminée]   Lun 29 Juin - 12:17

Bienvenue sur RoD ^^

j'aime bien ton histoire, c'est sympa ^^
N'hésite pas à nous contacter si tu as un soucie.

En espérant que tu te plaise sur le fofo. A bientôt en rp et sur la CB.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Bashôsen Tomoe, l'Onmyoji [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bashôsen Tomoe, l'Onmyoji [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reign Of Dynasties :: 
Bien Commencer
 :: Présentations :: Présentations validées :: Uesugi
-