RSS
RSS
Forum rpg fantastique se passant au japon féodal !

Partagez | 
 

 La déception d'une chasse envolée [PV Fujiwara Aizen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Clan Ota
Ota Inari
Messages : 8

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: La déception d'une chasse envolée [PV Fujiwara Aizen]   Mer 14 Oct - 17:08





Tirant sur la bride de son cheval, Inari s’enfonça d’avantage dans la forêt noire. Des ombres menaçantes se projetaient sur les arbres par un effet de lumière mystérieux lorsqu’on savait que le soleil restait timide derrière de lourds nuages gris. Cela faisait un moment que ce lieu naturel ne la faisait plus peur, petite elle restait accrochée au bras d’une personne pour avançait pas à pas. Maintenant adulte, elle marchait d’une démarche assurée et n’hésitait plus à emprunter des chemins tortueux.

La jeune femme noua les rênes à une branche basse d’un sapin épineux, puis caressa délicatement l’encolure de l’équidé. En le laissant ici, il pourra brouter l’herbe – encore humide de la rosée – s’en qu’elle n’ait à s’inquiéter de son état. De plus, elle n’avait pas serré suffisamment pour qu’il se rompe le cou s’il essayait de fuir ; mieux valait être prudent malgré que cette forêt soit plutôt sans dangers.
 
Décrochant l’arc et le carquois – remplit de flèche – de l’arrière de sa selle, Inari accrocha le tout sur son dos, caressa de nouveau sa monture avant de s’avancer encore plus profondément dans les bois. Se retournant, elle observa ce petit bout de clairière qui lui faisait penser à un petit bout de paradis dans ce monde emplit de meurtre et de sang, c’était un endroit apaisant dans lequel elle aimait penser pendant des heures, en oubliant toutes les calamités qui arrivaient.

Pas à pas, la jouvencelle avança à travers les chemins, évitant du mieux qu’elle le pouvait les feuilles et brindilles qui trainaient sur le sol. Et même si le sol était spongieux et absorbé le bruit de ses pas, elle préférait éviter de faire fuir ce qu’elle convoitait ce jour.  Enjambant une racine, elle s’arrêta subitement. Tout en découpant ses gestes, elle attrapa l’une des flèches dans son dos et banda son arc, l’un de ses doigts lui servant de viseur.

Inari calma sa respiration et attendit plusieurs minutes avant de lâcher sa flèche. Sa proie s’échappa au moment même où elle tira et la tige de bois partit se perdre un peu plus loin. Le bruit assourdissant d’un intrus avait fait fuir la biche encore présente devant ses yeux il y avait quelques secondes. La jeune femme fit claquer sa langue, preuve de sa déception, avant de partir ramasser son missile perdue.
La flèche, désormais plantée dans un chêne blanc, semblait l’attendre sagement tout en la narguant de ne pas avoir réussis à atteindre sa cible.

On lui avait longuement expliqué que cet arbre était un signe d’espoir et de vie. En effet, d’après ses ancêtres, un Dieu bienveillant veillerait sur cette forêt depuis des temps immémoriaux et transmettrait sa sagesse et sa force à travers les racines du végétal. Et malgré tout, elle avait fini par y croire. S’inclinant respectueusement, Inari s’excusa de l’avoir blessé involontairement.

Une fois ses explications terminaient, la jeune femme se redressa et rangea la flèche désormais inutile, toute envie de chasse ayant disparu en même temps que l’animal. Pensant se diriger vers son destrier pour rentrer au domaine, elle tourna subitement les talons pour se diriger vers la source même de son dégrisement.


© Codage By FreeSpi-rit
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clan Fugiwara
Fujiwara Aizen
Age : 24
Messages : 80

Voir le profil de l'utilisateur http://reignofdynasties.forumactif.org/t12-fujiwara-aizen-termin
MessageSujet: Re: La déception d'une chasse envolée [PV Fujiwara Aizen]   Mer 2 Déc - 11:34

Cela faisait trois quelques heures que je voyageais à dos de mon cheval et la fatigue commençaient à me prendre. Un ciel couvert menaçait de pleuvoir tandis que l'averse avait déjà commencé sur mon lieu de vie. Une bonne centaine de kilomètres me séparaient de ma demeure et ce lieu était méconnaissable. Au loin, se dressait une immense forêt que j'avais déjà vue longtemps auparavant. Au loin, se dressait une immense forêt que j'avais déjà vue longtemps auparavant. En effet, ce havre végétal d'érable, de chêne et de tout autres arbres avaient été le théâtre d'une scène morbide. Une bataille avait éclaté dans ce lieu et de nombreux hommes péris.

Mon escorte et moi-même arrivions devant la lisière et on pouvait dire une chose, c'est que cette forêt n'était pas très rassurante, mais la fin d'après-midi pointait le bout de son nez et il fallait penser à monter le camp pour la nuit. Nous étions entrés dans la profondeur de cette forêt et un peu plus loin une toute petite zone n'ayant que de l'herbe faisait un endroit parfait pour un campement. Il y avait suffisamment de place pour mettre ma tente royale et en plus, cette zone était camouflée par des épais buissons et un parapluie naturel fait de branchages, de feuilles et de brindille, couvrant d'une éventuelle averse.

- Montez le camp, et rapidement. Dans ces sous-bois, la pénombre va tomber excessivement vite. Gar à vous si vous n'êtes pas dans les temps. Vous avez vu ce que j'ai fait à ces manants qui ont voulu nous piller. Dépêchez-vous !

Lors du trajet, des hommes nous avaient pris dans une embuscade afin de nous piller, mais par de rapide coup de sabre, je l'ai avais tous décimé rendant leurs âme au dieu de la mort. Leurs corps resteraient pendant longtemps à l'endroit de leurs décès, à moins que quelqu'un ne les trouvent.

Une fois la tente montée, j'ordonnais à mes gardes de faire un bon feu pour la nuit, tandis que je partais pour faire le tour de la zone. Il ne fallait pas que nous nous fassions attaquer bêtement et puis il fallait repérer les accès d'entrer dans cette clairière. Trois entré dont une que nous avions emprunté permettait de nous rejoindre, nous devrions être prudent.

- Garde ! Lancer moi des pierres de petite taille. Il me faut affiner ma précision et ma rapidité.

Les gardes s'exécutèrent  et tour à tour, il lancèrent une pierre de la taille d'une perle de nacre. Je m'élançais pour découper la première, puis la seconde et enfin la dernière, mais c'est en m'appuyant contre un arbre que je trébuchai en manquant de tomber à terre.

"Ah ! La nourriture est là"
Un rictus se dessina sur mes lèvres.

Une biche sans défense se promenait et serait le dîner de ce soir. Je m'approchais lentement et discrètement. Je faisais attention aux moindres brindilles, aux moindres feuilles, au moindre bruit qui pourrait la faire fuir. Je savais que je pouvais utiliser l'arc d'un de mes gardes, mais le temps d'aller le cherche, l'animal ne serait peut-être plus là. De ce fait, il me fallait la prendre par surprise et l'attaque grâce à mon sabre. C'est à quelques mètres que je m'élançai vers elle dans une rapidité qui m'était propre, une rapidité que rare était les personnes pouvaient me suivre. Mon katana lui trancha la gorge et le sang gicla sur les arbres avoisinants ainsi que sur mon kimono de voyage.

"Il est bon à jeter"
L'air triste émanant de mon visage couvert de gouttelettes de sang.

J'essuyais la lame sur la fourrure de la bête, puis ordonnai de ma voix forte et résonnante de dépecer la biche et de ramener la viande au camp.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Clan Ota
Ota Inari
Messages : 8

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La déception d'une chasse envolée [PV Fujiwara Aizen]   Lun 7 Déc - 12:39

Suivre la biche, qui avait pris la fuite, fut plus simple qu’elle ne le pensait. Par contre, Inari ne s’attendait pas à rencontrer un détachement d’armée dans cette forêt, ces bois étaient connus pour être hantés alors personnes n’osaient s’y aventurer. Au vu des couleurs qu’ils arboraient, la jeune femme se demanda ce que ces hommes faisaient ici, aussi éloignés de leur terre.

Elle se dissimula derrière un châtaigner afin d’écouter la conversation des soldats, la jeune femme voulait connaître leur situation, ce qui les poussait à se retrancher dans cette obscure forêt. Ils semblaient tous s’activer, un peu comme des fourmis lorsque leur fourmilière avait été ravagée. La jeune femme n’était pas stupide et se doutait que cet homme était à l’origine de cette atmosphère pesante.

Lorsqu’elle avait repéré la biche, il lui avait suffit d’un clignement d’oeil pour qu’un homme se retrouve couvert du sang de l’animal; ce dernier, se vidant de son fluide vital, traîné à ses pieds. Elle grimaça face à la barbarie dont il avait fait preuve. La lame de ce pseudo chasseur dégoulinait de ce liquide écarlate.

Si elle chassait, elle tentait de faire couler le moins de sang possible. Cet individu n’en avait cure, souillant le sol désormais détrempé d’un rouge sombre. S’il avait visé un peu plus haut, l’animal n’aurait pas subis autant de dégâts corporels.

Encore un qui tuait sans aucunes culpabilités, c’était de plus en plus courant. De nombreuses rumeurs étaient parvenues au clan Ota dont ces hommes que l’on disait fou de soif de sang. Les cas semblaient se multiplier, Inari avait commencé à surveiller l’état mental des habitants du domaine.

Les missions auprès des divers seigneurs se faisaient de plus en plus nombreuses, et les individus qui en revenaient n’avaient quasiment pas le temps de souffler. Elle les examinait régulièrement et n’hésitait pas à les accueillir dès leur retour afin de discuter avec chacun d’entre eux. La jeune femme voulait éviter qu’un massacre n’ait lieu sur ces terres.

Elle reporta son attention sur le flot de paroles des soldats. Ils ne semblaient pas être ici pour guerroyer et cela la rassura quelques peu, par contre elle n’avait toujours aucunes justifications sur leur présence.

A rester immobile, Inari sentit quelque chose la frôler et préféra ne pas regarder ce qui tentait désespérément de grimper sur ses genoux. Pourtant, elle fut bien obligée de porter ses iris sur cette petite touffe blanche qui avait élu domicile sur ses cuisses. Un lapereau couleur neige s’était roulé en boule sur ses jambes, encore un qui avait perdu sa mère et qu’elle ramènerait pour en prendre soin.

HRP: Je suis désolée, je n’ai pas réussi à faire mieux peu importe le temps que j’ai passé devant ma feuille pour avoir des idées.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La déception d'une chasse envolée [PV Fujiwara Aizen]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La déception d'une chasse envolée [PV Fujiwara Aizen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Chasse entre mère et fille
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» (En cours) Chasse au trésor 3
» Tableau de chasse des crânes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reign Of Dynasties :: 
Nord du Japon - SURUGA
 :: Tosa :: Forêt noire
-